AMMAC du FUMELOIS


Bienvenue




Unis comme à bord

LE COLONEL ÉMILE MOLLARD - Camouflage Du Matériel (CDM)

La famille du général MOLLARD disposait d'une propriété à Penne d'Agenais, où ils venaient séjourner. L'Armistice signé, le général est venu à Penne, il avait de nombreuses relations avec les militaires de la région, eux aussi démobilisés. Ceux qui partageaient ses idées l'ont aidé à trouver des caches pour le matériel militaire qu'ils voulaient soustraire aux Allemands.

Au printemps 1941, la société Étienne DUBOURG et Compagnie dont le siège est à Marseille, dans ses ateliers de fabrication situés à SARLAT en Dordogne, en accord avec le colonel MOLLARD du Camouflage du Matériel Militaire, décident de fabriquer des matériels militaires, des tourelles d'automitrailleuses. Un ingénieur de chez RENAULT Joseph RESTANY à l'initiative du colonel MOLLARD va fabriquer des armes qui puissent servir lors du débarquement allié.

1942 AUTOMITRAILLEUSE CDM

Un plan est lancé au printemps 1941, modifier 225 camions par une utilisation des plaques de blindage sur des châssis de camions GMC pour réaliser des autos mitrailleuses avec un canon de 25 mm ou 90 mm, 2 mitrailleuses, 3 hommes. En octobre 1942, 224 exemplaires sont en cours de fabrication. Les essais ont lieu le 17 octobre 1942 mais l'invasion de la zone libre par les Allemands, le 12 novembre 1942, mettra un terme à l'entreprise.

Les véhicules sont cachés, l'usine détruite mais en un mois, les Allemands vont découvrir les caches et ils mettront 3 mois pour tout récupérer.

Dans son ouvrage Philibert de LOISY à la page 334 raconte l'anecdote suivante : "En mai 1966 à CALVIAC près de SARLAT, le soc de la charrue d'un agriculteur monsieur FABRE est arrêté par un objet métallique. Après être allé chercher une pelle et une pioche, il réussit à le dégager, découvrant avec stupéfaction une carcasse d'engin. En fait, il s'agissait d'une automitrailleuse CDM RESTANY enterrée là en novembre 1942. Elle a été exposée sur la place du village et donné lieu à une cérémonie militaire."

MOLLARD Émile - C.D.M. (Camouflage Du Matériel)

Son action dans la résistance :

Né le 23 août 1895 à Saint Cloud dans la région parisienne Émile MOLLARD s'engage en 1914 dans la cavalerie et terminera la Grande Guerre avec la grade de sous lieutenant. En mai 1940 il sert à la section d'études techniques à l'état major de l'armée. Dès juillet 1940 il organise, au bénéfice de l'armée d'armistice au cas ou celui ci serait rompu, le camouflage de matériel militaire et créé un mouvement le CDM. (Camouflage Du Matériel) avec des équipes chargées de récupérer armes et matériel. Sur l'ensemble du territoire national le CDM dissimule des engins chenillés sous l'appellation de tracteurs forestiers, des armes dans des propriétés privées, des munitions dans des grottes et des véhicules dans les bois.

Parfois le CDM revend des matériels de façon à redistribuer l'argent au profit de réseaux de résistance en difficulté.

Au plus fort de ses activités le mouvement du colonel MOLLARD comprendra trois mille agents, dont quatre vint dix vont payer de leur vie ce travail clandestin.

En janvier 1941, Émile MOLLARD fonde avec quelques officiers un véritable comité directeur de la résistance dans l'armée qui préfigure l'Organisation de la Résistance Armée (ORA).

Le CDM monte grâce à la société Étienne Dubourg et Cie, enregistrée à Marseille, de véritables ateliers de fabrication de matériels militaires qui produisent des tourelles automitrailleuses et vont même jusqu'à concevoir, en Dordogne un prototype d'automitrailleuse.

L'entrée brutale des Allemands en zone libre en novembre 1942 surprend le CDM. La plupart des dépôts clandestins tombent aux mains des Allemands. Seuls quelques dépôts d'armes légères seront récupérés par la Résistance.

En février 1943 le colonel MOLLARD crée le réseau "Maurice" qui va permettre d'acheminer en Afrique du Nord les cadres nécessaires à la nouvelle armée française.

Émile MOLLARD est arrêté et déporté.

A son retour, après la guerre, il commande l'École d'application du matériel

Émile MOLLARD, grand croix de la Légion d'honneur est mort à 96 ans le 16 octobre 1991.

Auteur de la fiche : Jean Novosseloff secrétaire de MER qui fait des recherches sur la résistance lien entre les jeunes aide pour le concours aide pour les étudiants historiens.

Commentaire de l'auteur :
Sources : Journal Le Monde du 19/10/1991


 La Dépêche du Midi 18/10/1991

Le Trait d'Union n° 91 - 1991

--------
Sites Internet :
-
http://www.chars-francais.net
-
http://www.symboles-et-traditions.fr
-
http://www.memoresist.org


Copyright © 2007- AMMAC du Fumélois | Mentions légales | Mise à jour :

20-09-2012